Historique de DOSIRAD

Un film "photo" pour la détection des particules alpha

Dosimètre individuel ‘radon’ pour les mineurs d’uraniumDécouverte et industrialisation du nitrate de cellulose de type LR115 en tant que Détecteur Solide de Traces Nucléaires (DSTN) par KODAK dans les années 70. 

APPLICATION : en partenariat avec le CEA, développement d'un dosimètre individuel pour mesurer l'exposition au radon des mineurs d'uranium en service dans les mines françaises dès les années 80. 

 

Création de DOSIRAD

Fin de l'activité DSTN en 1992 par KODAK, et création de DOSIRAD par Jean ANDRU (ingénieur Chimiste KODAK), une petite structure implantée en région parisienne qui vend dans le monde entier ces films sensibles aux rayonnements alpha et en particulier au radon.

dosimètre radon kodalpha dosirad

APPLICATION : développement du dosimètre radon KODALPHA, simple et pratique, idéal pour les particuliers, cet appareil a été utilisé par l'IPSN (Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire) pour réaliser la première campagne nationale de mesures de radon domestique entre 1990 et 2000.

 

Acquisition par le groupe CARSO

En 2010, Jean ANDRU cède son activité au groupe CARSO, N°1 français de l'analyse chimique, pour compléter ses compétences dans le domaine des mesures de la radioactivité avec la société ALGADE. Les activités de DOSIRAD restent  inchangées, seule l'implantation géographique a été modifiée avec un transfert du laboratoire dans le sud de la France à Pierrelatte.

En janvier 2015, DOSIRAD devient un laboratoire de la société ALGADE pour une rationalisation de leurs activités, n'impliquant pas de changement technique pour DOSIRAD.

APPLICATION : avec ALGADE, DOSIRAD complète sa gamme de dosimètre radon, le KODALPHA pour une mesure ouverte et le DPR2 pour une mesure fermée.

KODALPHA & DRF